Terroir et viticulture

Une situation géographique incomparable

Une situation géographique incomparableLe château Jeandeman, perché à 88 m d’altitude sur le point culminant du Fronsadais, domine la vallée de l’Isle et de la Dordogne.
Il s’allonge sur 33 hectares de vignes, d’un terroir exceptionnellement ensoleillé.

Son sol, calcaire et argilo-calcaire, possède une caractéristique rare : de l’oxyde ferrique qui donne une touche unique et très recherchée à Jeandeman.

Le sol d’argile, c’est le sol des grands pomerols. Il contient une quantité d’eau importante , mais cette argile très dense retient l’eau, et la vigne a donc dû mal à l’extraire et à en disposer.
Ces parcelles argileuses offrent à Jeandeman des vins à la robe profonde et soutenue, à la bouche opulente avec des tanins enrobés qui procurent la sensation appréciée de gras.

Les parcelles calcaires du plateau de Jeandeman sont identiques au calcaire à astéries du plateau de Saint-Emilion. La plante se nourrit ici par capillarité. Les vins de ces parcelles sont d’une grande finesse, avec moins de tanins et plus de fraîcheur.

Jeandeman, c’est donc un peu de Pomerol et un peu de Saint-Emilion en même temps !

 

Le saviez-vous ?
Contrairement aux autres plantes, la vigne a besoin d’un certain déficit hydrique pour produire une vin de qualité. Dans ce cas, elle arrête la croissance de ses rameaux et ses baies. Ainsi les sucres disponibles alimentent, non plus la croissance des rameaux, mais uniquement celle des baies, qui sont alors plus petites mais plus concentrées.

 
Un encépagement en constante recherche d’adaptation
 

Un encépagement en constante recherche d’adaptation

Jeandeman est planté en majorité de merlot (90%), un cépage précoce idéal pour les sols argileux du vignoble.

Le merlot apporte rondeur, velouté et opulence aux vins.

Depuis 2005, après l’établissement d’une cartographie approfondie des sols, nous avons arraché x hectares de très vieilles vignes de cabernet sauvignon et de merlot pour les remplacer par du cabernet franc (9%) et du malbec (1%) apportant encore davantage de fraîcheur et de complexité aromatique au château Jeandeman.

 
 
 
 
 

Une culture en lutte raisonnée

Une culture en lutte raisonnéeComme dans nos autres propriétés de Laborde et de Mancèdre, nous cultivons les vignes de Jeandeman avec beaucoup de soin.

En lutte raisonnée, c’est l’observation de la vigne qui guide nos choix…
(Les Vignobles Roy-Trocard, eco-responsables »)

Les vignes de Jeandeman sont :

  • taillées,
  • épamprées,
  • effeuillées sur une ou deux faces selon le millésime pour garantir une bonne circulation de l’air entre les feuilles, un séchage maximal des grappes et une meilleure maturation des raisins en optimisant le temps d’exposition au soleil,
  • les vignes de Jeandeman étant âgées, elles s’auto-régulent d’elles-mêmes. Nous avons donc rarement besoin de les éclaircir. Seules les jeunes vignes de cabernet franc et malbec sont éclaircies en août et en septembre pour faire tomber les grains indésirables,
  • vendangées mécaniquement et manuellement.

 

Ce souci constant du respect de la vigne permet de produire des vins de très haute volée, francs et équilibrés qui sauront vous régaler.

 

Château Jeandeman